Conte : L’enfant prince

Aujourd’hui, je voudrais vous raconter une histoire qui revient souvent en ce moment en écho avec les personnes que je conseille. Cette histoire, je l’ai entendue puis lue quelque part mais, j’avoue : je ne pourrai pas vous en donner la source. Donc toutes mes excuses à l’auteur ! Mais la voici, avec mes mots !

« Il était une fois un petit village. Tout le monde travaillait dur et ne vivait que pour le travail. Bien sûr, il y avait des moments heureux mais ils étaient rares. Les gens se parlaient peu, se regardaient peu. Les maisons étaient grises, les rues étaient grises, les costumes des messieurs et des dames qui partaient à leur travail étaient gris. Même les ballons et les chiens étaient gris.

Bien sûr, dans ce village, il y avait des enfants. Gris, eux aussi. Ils allaient à l’école seuls (leurs parents travaillaient), revenaient à la maison seuls (leurs parents travaillaient encore) mangeaient seuls, s’endormaient seuls (leurs parents n’étaient pas rentrés du travail ou étaient trop fatigués).

Un jour, un vieux sage est arrivé dans ce village. Il a réuni tous les villageois et il leur a dit : « Dans votre village, il y a un enfant. Cet enfant est unique ! Cet enfant est fils de roi et il est destiné à vous apporter de grandes choses ! Mais pour cela, il faut qu’il soit traité avec tous les honneurs dûs aux princes. Il faut qu’il reçoive une éducation bienveillante et juste à la fois ! Alors seulement, il pourra vous délivrer ses bienfaits ! »

Tous les villageois alors s’écrièrent : « Qui est cet enfant ? Dis-le nous, vieux sage, que nous le protégions tel qu’il se doit ! »

Le vieux sage alors répondit : « Ici s’arrête ma sagesse ! C’est à vous de décider quelle attitude adopter ! »

Le vieux sage se tut. Le lendemain, il avait disparu.

Les habitants se mirent à réfléchir : comment reconnaître parmi tous les enfants celui qui leur apporterait autant de bienfaits ? Ils ne trouvèrent aucune solution convenable. Alors, par prudence, ils décidèrent de traiter chaque enfant comme si chacun d’eux était ce petit prince (ou cette petite princesse). Ils se mirent à les regarder avec bienveillance tout en leur inculquant des notions de respect de l’autre (parce qu’après tout, ils ne voulaient pas d’un prince qui plus tard les gouverneraient avec mépris et injustice.). Ils leur donnèrent beaucoup d’amour, de joie. Les enfants apprirent la confiance en l’autre, en soi, le partage, le respect. Ils devinrent instruits, capables de réfléchir par eux-mêmes. Petit à petit, certains villageois eurent besoin de remplacer leurs costumes gris par des costumes de couleur, de peindre les murs des maison car tout l’amour qu’ils donnaient aux enfants leur avait ouvert le coeur et la joie et la tendresse y avaient pris une place particulière. (Bien sûr, ils avaient continué de travailler mais l’amour qu’ils donnaient et qu’on leur rendait allégeait le fardeau.)

Ainsi tous les enfants grandirent entourés d’amour et de confiance. Et quand ils eurent des enfants à leur tour, ils leur transmirent cet amour et cette confiance.

Les villageois ne surent jamais qui était l’enfant destiné à être prince. Mais depuis ce jour, il fait bon vivre dans leur village. « 

Ce que je trouve formidable dans ce conte, c’est que, outre la notion de bienveillance éducative qu’en tant que parent il est possible d’inculquer à nos enfants pour un monde meilleur (et ça, c’est une chose à laquelle je tiens énormément même s’il est important de bien définir le mot « bienveillance », mais ce n’est pas l’objet du propos), il nous permet de nous interroger sur notre rapport avec notre enfant intérieur (J’entends certains d’entre vous dans leur tête : Quoi ? Moi ? Un enfant intérieur ?… Si, si, je vous expliquerai bientôt ce que j’entends par là!) . Quel soin lui apportons-nous ? Comment prenons-nous en compte ses considérations, ses désirs ? Savons-nous seulement l’entendre ?

Si le sujet de l’enfant intérieur vous intéresse, je vous invite à lire le livre de Margaret Paul  Renouez avec son enfant intérieur, aux éditions du Souffle d’or. Ou à me poser vos questions en commentaire!

A très vite!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close